Ralph Lauren, une marque ancrée dans l’histoire

Chemise Polo Ralph Lauren
Pour beaucoup Ralph Lauren a su s’élever au rang de marque Historique. La multiplicité des collections Ralph Lauren a permis à la marque de devenir une des rares labels appréciés par un public extrêmement hétéroclite. La marque a su fédérer une clientèle variée allant de la bourgeoisie américaine et ses joueurs de polo aux plus sombres gangs new-yorkais.
Parmi toutes les collections proposées, Polo Ralph Lauren sort du lot. Elle a permis d’élever la marque au rang de mode de vie pour certaines personnes. Le rêve américain et la réussite venaient parfois à contre-courant des valeurs de la marque.

Entre bourgeoise et gang de rue : Une dualité forte

Veste rayée Polo Ralph LaurenOriginaire du Bronx, Mr Ralph Lauren a longtemps enchaîné les petits jobs pour pouvoir s’acheter de beaux vêtements. Après un bref service dans l’armée, il trouve un travail en de vendeur dans une boutique. N’y trouvant au final pas son compte, il décide de partir pour lancer sa première collection de cravates en solitaire. Sa première boutique ouvrira en 1967 avec l’appui de Normal Hilton, le premier investisseur de la marque.
On peut le dire, cette marque représente l’American Dream par excellence. Parti de rien, le jeune Ralph Lauren a su créer une marque à son image. À la base destinée à la bourgeoisie américaine, ce label a également été institué comme mode de vie par les anciens gangs new-yorkais.
Les Lo-Life, une influence planétaire
Les Lo-Life, gang new-yorkais, dort et respire Ralph Lauren. Ils adoptèrent un mode de vie et un style vestimentaire destiné à la bourgeoisie alors très éloigné de leur dure réalité. En provenance directe des ghettos de la Big Apple, le symbole est fort.
Porter du Ralph, c’est porter un synonyme de l’American Dream et de la richesse. Voir même plus, cette marque est en tout point pensée pour l’élite américaine.
Mais vous vous en doutez, ils n’avaient clairement pas les moyens de se payer des collections entières ou éditions limitées Ralph Lauren. Il est donc assez facile de savoir comment ils arrivaient à s’en procurer. Ils rentraient dans les magasins en groupe de 20 à 30 personnes et pillaient absolument toutes les pièces floquées du nom Polo.
Bury Me With the Lo On, les bases d’une institution
Ce crew a d’ailleurs inspiré une collaboration entre le photographe Tom Gould et Thirstin’ Howl The 3rd, un des fondateurs du collectif. Le résultat ? Un livre illustré splendide représentant le mode de vie des Lo-Life entre gang et Ralph Lauren.
Cet ouvrage Bury Me With The Lo On (Enterrez-Moi En Ralph Lauren en français) est une institution. Il est la parfaite figure d’un style de vie allant à l’encontre du capitalisme.
Tiré à seulement 1500 exemplaires, il est aujourd’hui d’une extrême rareté. Les dernières ventes de ce livre on atteint des sommes que l’on pourrait qualifier d’astronomiques pour un livre. Il est estimé au prix de 1500$.
Ralph Lauren c’est donc ça, une marque dédiée à l’élite, à ceux qui ont réussi, la bourgeoisie en quelque sorte. C’est aussi le synonyme de gangs new-yorkais revendiquant un mode de vie, socialement inaccessible.

Des collections toujours fidèles aux origines

C’est donc d’une manière assez intelligente que la marque au cavalier a su négocier le virage. Elle propose aujourd’hui des rééditions de collections des année 90 pour revenir à ses origines new-yorkaises. Le succès de la gamme Polo Sport en dit long. Une grande partie des pièces auraient été parfaites si elles avaient arboré par les membres des Lo-Life.

Winter Stadium : inspirante

Il y a par exemple eu la collection Winter Stadium en 2018. Elle reprenait les couleurs et les éléments graphiques ayant marqué la capsule Stadium de 1992. Ce fut une des éditions les plus convoitées à l’époque des Lo-Life.
Ces pièces étaient tellement rares qu’il fallait débourser des milliers de dollars pour ne serait-ce qu’avoir une seule pièce. Cette capsule de 2018 nous propose donc les couleurs et les logos iconiques de la marque.
On retrouve donc du rouge vif et du blanc, mais également le célèbre symbole P-Wing. Toutes les pièces sont fabriquées avec des matières techniques et aux finitions irréprochables, le tout donnant une belle silhouette urbaine et moderne.

Polo Sport denim : la consécration

Pour rendre honneur à toute cette culture de rue qui l’a accompagné, la marque nous a proposé une capsule Denim. Cette réédition de pièces emblématiques représente le mix parfait entre authenticité et fraîcheur contemporaine rappelant l’authenticité du début des années 2000.
La collection Polo Sport Denim est premièrement d’une grande qualité textile, toutes les pièces ont été entièrement confectionnée en coton. Cette capsule mélangea d’anciennes pièces rééditées et des réinterprétations de modèles d’archives. L’ensemble nous donna une capsule propre à l’univers de la gamme Polo Sport en arrivant à capter les codes du streetwear moderne.
C’est ça le Ralph Lauren d’aujourd’hui. Une marque qui transpire l’ADN de la réussite, de la bourgeoisie, de la haute classe américaine. Mais c’est aussi une marque qui s’est construite dans la rue, à New-York.
Les Lo-Life ont fait vibrer la marque au cavalier, inspirant un mode de vie et une idéologie entière. On retrouve cette influence dans les gammes actuelles, qui sont des éditions orientées streetwear comme orientées et pensées pour la bourgeoisie américaine.
Sac à dos pour filles : trouver des modèles à la mode en ligne
Comment bien choisir sa bonnetière ?